Choisir le bon raccord pneumatique

Les raccords sont un composant crucial d’un système d’approvisionnement d’air comprimé fiable. Ils forment le lien entre l’infrastructure pneumatique et le consommateur d’air comprimé : un vérin, un distributeur ou une unité de conditionnement d’air, par exemple. Un choix judicieux prévient les fuites, contribue au fonctionnement fiable et précis du consommateur et évite une consommation d’air comprimé inutilement élevée et des dysfonctionnements. Dans ce blog, nous vous expliquons de manière structurée les critères permettant de poser le bon choix, et nous vous aidons à sélectionner le bon raccord dans notre vaste assortiment.

Types de raccords à air comprimé

L’assortiment de Festo comprend deux types de raccords à air comprimé.

  • Les raccords cannelés. Nous décrirons brièvement ce type de raccord, sans entrer dans les détails, car il est peu utilisé sur le marché moderne.

Les raccords cannelés sont basés sur un raccordement où le tuyau est calibré sur le diamètre intérieur du raccord. L’inconvénient majeur de ce type de raccord est son montage/démontage laborieux car il faut tourner plusieurs fois l’élément pour réaliser une bonne connexion/déconnexion. Suite à cette manipulation intensive, les raccords enfichables ont pratiquement toujours la préférence.

  • Les raccords à air comprimé appliquant le principe enfichable – ou raccords enfichables – sont équipés d’une bague de déverrouillage rapide qui déconnecte le tuyau en un seul mouvement. Cela fait de ce type de raccord un excellent choix pour la réalisation d’une connexion/déconnexion fiable, à un coût de montage minime.

Points d’attention lors de la sélection d’un raccord

Concernant le raccord enfichable, il est intéressant de distinguer les variantes en métal et en plastique. Tant les facteurs ambiants que les paramètres de process déterminent le matériau le plus adapté à une application spécifique. Etudier les différents types permet généralement de poser rapidement le bon choix.

Dans l’assortiment de Festo, ces deux matériaux sont représentés dans quatre types de raccords. Les versions en plastique sont disponibles dans les types suivants:

  • QS – version standard avec raccord Quick Star. Ce raccord combine des éléments en laiton nickelé à un corps et une bague en plastique. Suite au nombre élevé de variantes - coudé, en T et répartiteur multiple – le modèle QS est adapté à un grand nombre d’applications.
  • QS-V0 – raccord spécialement développé pour les procédés de soudage. Il possède des caractéristiques ignifuges et résiste aux projections de soudure.
  • NPQP – version en polypropylène (PP) résistant aux milieux agressifs (CRC 4) et certificat FDA disponible. Il est fourni sans joint et donc exclusivement disponible avec un filetage conique (R) revêtu d’un coating auto-étanchéisant.
  • NPKA – Raccord certifié FDA et clean design pour le secteur alimentaire et les salles blanches. Ce raccord entièrement en plastique applique une méthode de serrage spéciale, générant une faible taux de fuite. Comme cette version totalement neuve est encore en phase de test, seule une version avec un raccord de tuyau de 1/8” et 8 mm est proposée.

Les variantes en métal sont souvent plus résistantes aux pressions et aux températures élevées. Ici aussi, il y a le choix parmi quatre types:

  • NPQM – raccord en laiton nickelé robuste pour un usage général.
  • NPQH – raccord en laiton nickelé certifié FDA. Ce raccord possède une plage de températures/pressions plus élevée et une résistance supérieure aux produits chimiques par rapport au NPQM.
  • NPQR – raccord robuste et clean design. Cette variante a une classe de résistance CRC 4 aux produits chimiques (plus d’explication plus loin), elle résiste à des températures jusqu’à 150 °C et est certifiée FDA pour les applications dans le secteur alimentaire.
  • NPCK – Bien que ce raccord ne soit pas enfichable mais de type écrou-raccord, nous reprenons cette variante en acier inoxydable dans notre aperçu. Ce type se caractérise par des caractéristiques d’étanchéité élevées, ce qui permet de l’utiliser notamment dans les salles blanches.

Facteurs ambiants

Les raccords mis en œuvre dans un environnement propre et conditionné n’exigent pas de caractéristiques particulières supplémentaires. Ils doivent parfaitement s’adapter au tuyau et au consommateur d’air comprimé et établir une connexion fiable. Il en va autrement dans des environnements où les nettoyages sont par exemple plus fréquents et exigent des températures élevées ou des agents de nettoyage agressifs, ou dans les applications en présence de produits agressifs, et bien entendu les applications dans des zones alimentaires.

Un des principaux points d’attention est la résistance à la corrosion. A cet égard, Festo a développé un système qui catégorise les composants selon la ‘Corrosion Resistant Class’ – ou CRC. Les classes s’étendent de 0 à 4.0 et indiquent qu’aucune protection anticorrosion supplémentaire n’est nécessaire, la classe 4 étant la classe de protection la plus élevée. Les raccords de classe 4 conviennent notamment aux applications extérieures ou aux environnements dans lesquels les fluides agressifs jouent un rôle.

La classe d’un composant particulier est déterminée sur base de trois tests au brouillard. Chaque composant est exposé pendant plusieurs jours à respectivement un brouillard d’eau, du dioxyde de soufre et du chlorure de sodium (essai au brouillard salin). Selon les résultats, les composants sont catégorisés dans l’une des cinq classes, comme le démontre le tableau ci-dessous.

Aperçu de la classification CRC (Classes de Résistance à la Corrosion)

CRC FR

Types de filetage

Enfin, il faut établir un choix parmi les types de filetage. Festo propose trois types de filetage pour ses raccords : le filetage métrique parallèle, le filetage au pas de gaz (G) et le filetage conique (R) ou filetage BSP.

Le filetage métrique est principalement adapté aux raccords plus petits, selon un raccordement d’environ M3 – M7. Pour les tailles plus importantes, un filetage droit ou conique au pas de gaz est plus approprié. Les deux variantes utilisent une bague d’étanchéité (interchangeable) qui assure l’étanchéité à l’avant. Ce joint supplémentaire est nécessaire car les deux types ne sont pas auto-étanchéisants et offrent l’avantage d’être faciles à remplacer, ce qui allonge la durée de vie du raccord. Le filetage droit, contrairement à la variante métrique, a un filetage plus court et une longueur de montage fixe.

Le filetage conique se distingue des variantes citées plus haut par le revêtement d’un coating auto-étanchéisant. Dès lors, une bague d’étanchéité distincte n’est pas nécessaire, et le raccord peut être réutilisé plusieurs fois. La réutilisation est limitée à environ cinq fois suite à l’usure du coating.

Vue d'ensemble