Les manières simples d’économiser de l'énergie

Cinq actions pour une consommation plus économe de l’air comprimé

Produire de l’air comprimé coûte de l’énergie. La part des compresseurs dans la facture énergétique globale est parfois perdue entre les gros consommateurs, mais elle mérite pourtant votre attention. Economiser de l’air comprimé est une étape simple vers l’économie d’énergie et donc la réduction de l’empreinte CO2. Et ce n’est pas sorcier. Un audit montre que quelques interventions mineures peuvent déjà faire la différence, et leur amortissement est rapide.

L’air comprimé représente 5 à 10% de la consommation d’énergie dans un environnement de production, il n’apparaît donc pas rapidement dans le rétroviseur.

Pourtant, le potentiel d’économies pouvant être réalisé avec l’air comprimé est élevé et porte ses fruits. Chaque euro investi pour colmater les fuites d’air comprimé vous fait souvent gagner un euro. Par où commencer ? Voici quelques pistes, mais sachez que mesurer c’est savoir. Disposer d’un aperçu de la consommation d’air comprimé est une première étape.

Festo Energy Saving Services regroupe les services fournis par Festo pour vous aider à économiser de l’air comprimé et donc de l’énergie, via un audit ISO. Cela va de l’analyse de la production d’air comprimé à la détection des fuites et l’optimisation de l’efficacité énergétique des machines. Les membres de l’équipe Festo sont des experts en la matière. Ils ont les deux pieds ancrés dans la pratique pour rendre chaque jour l’industrie plus économe en énergie.

Voici quelques exemples de ce que les experts de Festo ont accompli l’année dernière.

Une machine de serie plus efficiente: une vitesse supérieure de 30% et une consommation réduite

Un constructeur de machines voulait simplifier son concept de machine en standardisant ses composants pneumatiques. L’équipe de Festo, via un audit de l’air comprimé, est allée plus loin. Après une analyse complète du schéma, tous les tuyaux et raccords d16 ont été agrandis et d’autres composants ont été mieux implémentés. En revoyant le placement des composants, le constructeur de machines à réussi à répartir l’air comprimé plus simplement et plus efficacement. Le résultat ? Un gain en vitesse de 30% et une consommation réduite. Un argument valable pour l'utilisateur du machine.

Détection de fuite: une économie de plus de 20.000 euros

Une entreprise pharmaceutique avait constaté que sa consommation d’air comprimé était particulièrement élevée. Elle a fait appel à l’équipe de Festo pour détecter les fuites, une bonne décision assurément. Le coût total mesuré de la fuite d’air comprimé après l’audit énergétique s’élevait à 20.413 euros. Une commande a été passée pour remplacer plusieurs composants et colmater les fuites constatées. Un investissement de 9.000 euros qui rapportera le double car dès le colmatage des fuites, la pression de l’air comprimé aux compresseurs diminuera, ce qui permettra de réaliser des économies supplémentaires.

Optimisation des lignes de production et détection de fuites : 100.000 euros d’économies sur une base annuelle

Un spécialiste en matériaux d’emballage, sur le point d’investir dans de nouveaux compresseurs, s’est demandé s’il avait toujours besoin du même dimensionnement. Les spécialistes de Festo ont été sollicités pour d’abord colmater les fuites puis optimiser une ligne. La consommation de l’installation d’air comprimé de 72 m³/min a été ramenée à 54 m³/min. Un gain de 18 m³/min qui représente une économie de 100.000 euros en air comprimé sur une base annuelle. Et cela ne concerne que les pertes d’air comprimé. Festo va poursuivre les optimisations en concertation avec le client et tenter de ramener la consommation d’air comprimé à 51 m³/min.

Optimisation d’une ligne de production: un concept plus simple et un fonctionnement plus stable

Un fabricant de pralines a contacté Festo pour optimiser le circuit pneumatique de plusieurs lignes. Festo a élaboré une solution qui a abouti à un concept plus compact de la platine de commande : quatre raccords coudés et un demi-mètre de tuyau ont disparu. Une conduite centrale a été placée au niveau de la machine et fait office de tampon. Cela permet aux compresseurs de fonctionner de manière plus stable. Le concept proposé est plus propre et l’air comprimé n’est pas gaspillé. Un profit double, donc.

Une machine défaillante en permanence: résolution du problème pneumatique

Le département maintenance d’un hôpital possédait une machine de sciage qui tombait constamment en panne. Festo s’est rendu sur place et a découvert qu’à l’arrêt, le réseau affichait une pression de 7 bars, et qu’il n’était plus qu’à 5 bars lorsque la machine fonctionnait. L’approvisionnement était donc insuffisant. La cause était à rechercher dans un long tuyau (150 m) d’un fin diamètre (un demi-pouce). De plus, un certain nombre de branchements et de raccords provoquaient d’autres restrictions. Sur base de l’analyse de Festo, les ajustements ont été apportés et la machine fonctionne désormais parfaitement.

Un générateur de vide intelligent: 4 tonnes CO2 en moins par an

Un producteur de chocolat a contacté Festo pour optimiser le circuit de vide d’une machine. A l’issue de l’analyse, les experts en énergie de Festo ont suggéré d’utiliser un générateur de vide intelligent. Dès que le niveau de dépression (réglable) souhaité est atteint, le générateur déclenche. Cela a ramené la consommation moyenne pendant la production de 271 Nl/min à 6 bars et en stand-by de 238 Nl/min à respectivement 149 Nl/min et 21 Nl/min. L’entreprise économise désormais 25 GJ d’énergie par an, soit 4 tonnes d’émissions de CO2. La ligne alimente cinq machines.

Cinq trucs & astuces pour une consommation plus économe de l’air comprimé

  • Mesurer, c’est savoir. Cela peut sembler évident, et pourtant, à l’ère d’Industrie 4.0, de nombreuses entreprises n’ont aucune idée précise de leur consommation d’air comprimé. C’est néanmoins très simple à réaliser. Un débitmètre et un enregistreur de pression peuvent déjà montrer la voie.
  • Chaque augmentation de pression d’un bar coûte environ 7% d’énergie en plus. Quiconque redimensionne légèrement ses compresseurs, sans compromettre la fiabilité de fonctionnement, réalisera des économies d’énergie pertinentes.
  • Un raccord coudé équivaut à 0,5 m de tuyau supplémentaire. Evitez d’en placer quand c’est possible. Ce qui ne veut pas dire qu’il faille repenser votre réseau d’air comprimé. Tournez d’un quart de tour les vérins à pression, les distributeurs ou autres composants et utilisez un raccord droit pour éviter les raccords coudés et donc des pertes d’énergie.
  • 70% des fuites se situent autour du raccord. Veillez à ce que le tuyau et le raccord soient par exemple du même fabricant pour réaliser une connexion parfaite. Coupez vos tuyaux avec une pince à tuyaux (ZRS) et évitez les cutters, ciseaux ou pinces coupantes. Une découpe oblique d’un tuyau peut endommager le joint dans le raccord. Utilisez un filetage G (droit) avec un joint au lieu d’un filetage R (conique) pour garantir l’étanchéité.
  • Essayez de garder les conduites et les branchements les plus courts possibles car suite à la résistance dans les petits tuyaux pneumatiques, une pression d’entrée de 6 bars après une longueur de 1 m n’est plus que de 3,4 bars à la sortie. Sur une longueur de 5 m, elle est de 1,5 bars. A titre de comparaison : une conduite d’air comprimé d’un diamètre 6 fournit 5,4 bars de pression après 1 m et 4,6 bars après 5 m. Les petits diamètres sont néfastes à votre consommation. Comparez-le dans les tableaux ci-dessous.
tabel tubin 4 mm
Tableau Tuyau 6mm
tableau tuyau 8mm
Vue d'ensemble