Outils indispensables

pour concevoir des installations d’air comprimé

Dans ce blog, nous vous proposons des conseils et des outils pour monter correctement les tuyaux et les raccords dans les installations d’air comprimé. Comment couper correctement un tuyau à la bonne longueur ? Quels sont les outils disponibles pour allonger la durée de vie des composants et optimiser la sécurité ? A quoi faut-il être attentif lors de l’assemblage des composants pour réaliser une installation ? Avec suivant ces quelques conseils, vous éviterez les fuites et vous disposerez d’une installation d’air comprimé durable.

Cinq outils pratiques pour les tuyaux

Monter des tuyaux d’air comprimé n’a rien de compliqué. Il suffit de disposer d’un minimum de connaissances et d’utiliser les bons outils. Voici un aperçu des principaux outils.

Pince coupante ZRS

Une erreur souvent commise lors de la manipulation des tuyaux est l’utilisation d’une pince (électrique) universelle. Comme vous pouvez le voir dans la figure ci-dessous, deux problèmes surgissent. Tout d’abord, le tuyau est aplati lors de la coupe et la section n’est donc plus ronde. Ensuite, il y a de fortes chances que le plan de coupe ne soit pas bien perpendiculaire. Ces deux erreurs augmentent le risque de fuite après le montage du tuyau dans l’installation d’air comprimé.

Il est recommandé de couper le tuyau correctement et d’utiliser à cet égard une pince coupante pour tubes et tuyaux. Dans son assortiment, Festo possède la pince coupante ZRS qui réalise une coupe optimale, tant au niveau de la forme que du plan de coupe. La pince possède une lame triangulaire qui répartit idéalement la charge de coupe et évite que le tuyau ne s’aplatisse. La surface de coupe est tranchante et sans arête, ce qui génère un plan de coupe bien perpendiculaire.

Outil de démontage QSO

Dans le cadre de la gestion intelligente des tuyaux, le second outil est l’outil de démontage QSO pour retirer facilement le tuyau du raccord. Quand un raccord est difficilement accessible ou que plusieurs raccords sont montés rapprochés, le démontage est loin d’être évident. C’est souvent le cas avec des petits diamètres. L’outil QSO, qui peut être utilisé pour des diamètres de 4 et 6 mm, facilite le démontage par le placement de la fourche autour de la bague de déverrouillage afin d’obtenir plus de force au découplage. Le démontage est simple et rapide avec les raccords accessibles.

Barrette de fixation KK

Des goulottes de guidage sont notamment utilisées pour regrouper les tuyaux d’air. Cependant, des problèmes peuvent survenir lorsqu’elles sont pleines. Des effets de collage et de pincement peuvent se produire, et le risque de dysfonctionnements peut donc augmenter. Les barrettes de fixation KK assurent une répartition uniforme des tuyaux dans la goulotte. Elles sont disponibles dans plusieurs variantes pour les différents diamètres de tuyaux.

Equerre-support PKS

Pour les tuyaux disposant d’un petit diamètre, il y a un risque de flambage lorsqu’ils sont travaillés dans des coudes serrés. Cela se traduit logiquement par un débit (beaucoup) plus faible et, dans le pire des cas, une obstruction. De plus, le tuyau risque d’être endommagé et de fuir. Le flambage peut être évité en utilisant les équerres-supports PKS. Le rayon de courbure – la valeur minimale que doit avoir le coude pour éviter des dommages ou des flambages – est expliqué en détail dans le blog dédié à la sélection des tuyaux pour l’air comprimé.

Collier de serrage NPAW

Enfin, le NPAW est un accessoire intelligent et pratique qui évite l’enchevêtrement des tuyaux. Ce collier de serrage facilite le regroupement des tuyaux, ce qui améliore la vue d’ensemble lors de la réalisation d’une maintenance ou la détection d’une défaillance.

Conception du réseau

Maintenant que nous vous avons présenté et expliqué les composants et les accessoires, il est temps de rassembler tous les éléments dans une installation d’air comprimé fiable. Le concept global détermine l’efficacité de fonctionnement, la sécurité, la fiabilité et la flexibilité éventuelle de l’application. Ce n’est pas évident parce que de nombreux facteurs jouent un rôle, et ces facteurs peuvent s’influencer. Une bonne base de connaissances peut être acquise en suivant la formation d’un jour PN361 qui aborde les points importants.

Circuit en boucle

Lorsque le concept le permet, il est conseillé d’appliquer le principe du circuit en boucle. Il peut être réalisé à grande échelle dans une ligne d’alimentation, mais aussi à moindre échelle dans une machine. On peut citer comme exemple simple un terminal de distributeurs avec un alimentation en air comprimé des deux côtés. Les principaux avantages d’un circuit en boucle est une consommation d’air et d’énergie plus faible, un système plus stable et des vitesses de commutation plus élevées.

Secteurs

Dans et autour d’une machine, des conditions périphériques sont appliquées qui peuvent fortement différer les unes des autres. Prenons une ligne de remplissage de produits alimentaires comme exemple: la zone de la station de remplissage, où les produits alimentaires arrivent conditionnés d’un tampon, doit probablement satisfaire à des exigences plus strictes que la partie où les emballages sont empilés sur les palettes. Dans la première partie, des produits de qualité supérieure sont mis en œuvre alors que des produits standard suffisent en fin de processus. En répartissant les lignes en secteurs ou en zones, il est possible d’adapter idéalement le système d’air comprimé en fonction de la situation locale.

Résistance

La résistance est un aspect important à prendre en compte lors de la conception d’une installation d’air comprimé. Toute forme de résistance due à des obstructions, des coudes ou des frottements contribue à augmenter la consommation d’air comprimé et donc le développement de chaleur. Une liste de contrôle permet de déterminer - tant lors de la phase de conception des systèmes que dans les systèmes existants - où des goulots d’étranglement peuvent se produire.

• Construisez le système selon un diamètre de grand à petit pour limiter la perte de charge

• Il est préférable de diviser un tuyau en utilisant un raccord Y. Le fonctionnement est similaire à un raccord T mais comme il n’y a pas de coude à 90°, l’air circule donc plus facilement et la résistance est moindre.

• Evitez autant que possible les raccords en L. Ici aussi, l’angle de 90° peut créer de la résistance. S’il y a assez d’espace pour le rayon de courbure du tuyau d’air, mieux vaut par exemple utiliser un raccord droit combiné à un tuyau PUN-H.

Recyclage

Sachez qu’il est possible de recycler l’air (vraiment !). L’air provenant par exemple d’une purge de vérin n’est pas libéré dans l’atmosphère mais réutilisé, via un raccord et un tuyau, pour maintenir par exemple une cellule photoélectrique sans poussière.

Sécurité

Enfin, l’aspect crucial de tout système technique est de garantir la sécurité envers l’homme, la machine et l’environnement. Pour les systèmes d’air comprimé, un des principaux points d’attention est la pression présente qui peut être relâchée lors du découplage d’éléments. Il est recommandé d’utiliser un raccord rapide pour les applications où la pression d’alimentation est régulièrement découplée. Festo propose notamment son raccord rapide intelligent NPHS qui réalise tant la purge que le découplage. Voyez le bloc ‘raccords rapides’ consacré au principe de fonctionnement et présentant des applications.


En savoir plus sur les tuyaux et les raccords d’air comprimé

Les blogs précédents dans la série ‘matériel de couplage’ détaillent les principaux aspects à prendre en compte lors de la sélection d’un tuyau et d’un raccord enfichable pour l’air comprimé. Des combinaisons des deux éléments sont également présentées pour divers domaines d’application.


Vue d'ensemble