PowerGripper

PowerGripper

Une saisie copiée sur le bec de l'oiseau 

La pince PowerGripper s'inspire de la cinématique complexe du bec d'un oiseau. Transposée à la technique, on la désigne par chaîne de Watt. Dans le projet PowerGripper, les développeurs mettent en œuvre ce principe bionique dans le muscle pneumatique DMSP-5 Festo.

Rapport force/poids optimisé

L'utilisation du couplage de Watt permet de réaliser dans un volume très compact des ouvertures relativement grandes. Grâce à la structure légère utilisée, au muscle pneumatique lui aussi très léger et à un alliage de titane pour la fabrication des composants de base, cette pince se caractérise par un très bon rapport entre force et poids.

  • La cinématique du crâne d'oiseau : un modèle pour le PowerGripper

    La cinématique du crâne d'oiseau : un modèle pour le PowerGripper

  • Transposé en technique : le principe de préhension de la chaîne de Watt

    Transposé en technique : le principe de préhension de la chaîne de Watt

  • Structure légère au flux de force optimisé : réduction de la tare et économie de matériel par un procédé de fusion au laser

    Structure légère au flux de force optimisé : réduction de la tare et économie de matériel par un procédé de fusion au laser

  • Procédé de fusion au laser : procédé génératif des formes les plus diverses

    Procédé de fusion au laser : procédé génératif des formes les plus diverses

Conformage unique en son genre par fabrication générative

Les structures légères des faces intérieures et extérieures de la pince sont dimensionnées en fonction du sens d'action des forces sur le composant et ne peuvent être fabriquées sous cette forme que par fusion laser. Pour ce faire, de la poudre métallique est mise en fusion et déposée couche par couche par un rayon laser guidé par des données de CAO en 3D. Il en résulte des possibilités de conformage uniques en leur genre et une impression personnalisée en 3D de produits complexes.

Travail scientifique préparatoire

PowerGripper est un projet universitaire mené dans le cadre du « Bionic Learning Network ». En coopération avec des établissements d'enseignement supérieur, laboratoires et sociétés de développement de renom, Festo étudie la transposition de principes biologiques à la technique, afin de donner ainsi naissance à de nouvelles amorces de solutions dans la pratique industrielle.

La conception de la pince PowerGripper est partie d'un cours du professeur Martin Fischer, titulaire de la chaire de zoologie spéciale et biologie de l'évolution à l'Université Friedrich Schiller d'Iéna. Son exposé sur le thème des systèmes de préhension en biologie abordait notamment la cinématique complexe d'un bec d'oiseau, déjà décrite en 1994 par Dr Cornelius Schilling et Dr Klaus Zimmermann, tous deux de l'Université technique d'Ilmenau.