Comment réaliser un saint Nicolas avec du chocolat?

Article du 12 décembre 2014  

Production de pères Noël en chocolat grâce à la technique d'automatisation

Qu'il s'agisse de guirlandes lumineuses, de sapins richement décorés ou du rayon sucreries garni du supermarché – impossible d'ignorer que Noël est proche. Pour célébrer cet événement comme il se doit, l'industrie alimentaire fournit du chocolat dans ses formes les plus diverses, dont les fameux pères Noël tant appréciés. Mais comment réaliser un saint Nicolas à partir de cacao, de sucre et d'autres ingrédients?

Avant : un travail purement manuel

Lorsque les premiers saints Nicolas en chocolat furent fabriqués il y a quelque 130 ans, c'était un travail bien plus fastidieux qu'aujourd'hui. Les premiers moules étaient en métal étamé. Les deux moitiés, dont l'une était remplie de chocolat liquide, furent maintenues par des fermetures, puis tournées à la main, jusqu'à ce que le chocolat se soit réparti partout uniformément. Ensuite, les moules fermés furent stockés à un endroit frais, jusqu'à ce que la figurine refroidie pût être extraite.

Production de masse grâce à la technique d'automatisation

De nos jours, il existe toujours des fabricants qui réalisent leurs figurines en chocolat à la main - en partie du moins. Ce qui est le cas en particulier avec des figurines en plusieurs couleurs et des formes hors du commun. Actuellement, rien qu'en Allemagne, quelque 9 000 tonnes de chocolat sont transformées en plus de 160 millions de pères Noël en chocolat. Ces quantités ne peuvent être traitées qu'à l'aide de la technique d'automatisation.

En usine, on fabrique d'abord la masse de chocolat. On mélange du cacao, du beurre de cacao, du sucre et du lait entier en poudre pendant une dizaine d'heures à 55 °C. Puis, de manière entièrement automatique, l'usine remplit une quantité de chocolat définie avec précision dans l'une des moitiés de moules. La seconde moitié étant refermée, le chocolat est réparti uniformément par centrifugeage, formant ainsi un corps creux. Après le refroidissement, les figurines finies sont aspirées par une ventouse à air comprimé et déposées sur une bande transporteuse. Seul le passage de la bande transporteuse vers la machine à envelopper est manuel, le processus d'enveloppement dans le film imprimé en aluminium est à nouveau entièrement automatisé.

Après l'emballage, les succulents pères Noël ne sont plus loin des rayons des supermarchés, où les attendent les amateurs de chocolat.