Gestion de l'innovation

Tournée vers l'avenir, connectée, ouverte 

Gestion de l'innovation

La technique à elle seule ne suffit pas pour produire des innovations. La gestion de l'innovation créée les conditions cadre nécessaires pour transformer les bonnes idées, les connaissances et la technologie en produits réussis sur le marché – donc des innovations.

Font partie de ces conditions cadre des méthodes, formes d'organisation et démarches modernes, l'interaction entre l'homme, la technique et l'organisation occupant le cœur des préoccupations.

Plus qu'un brainstorming

La création d'innovations n'est donc pas le fruit du hasard, mais le résultat d'une gestion systématique de l'innovation. Celle-ci englobe non seulement des éléments de structuration, tels la gestion des idées, la gestion des tendances, les processus d'innovation, les ateliers de créativité et les étapes d'évaluation, mais aussi des éléments culturels.

De tels éléments culturels comprennent d'une part des instruments de conduite offrant suffisamment d'espace à la créativité et le temps nécessaire pour faire mûrir aussi des idées hors des sentiers battus. D'un autre côté, il est également nécessaire de disposer de formes d'organisation ouvertes qui poussent les collaborateurs de l'entreprise à travailler sur des innovations. En même temps, il faut aussi ouvrir les frontières de l'entreprise pour profiter et intégrer les connaissances de partenaires externes au processus d'innovation.

Tendances et chances

Il est indispensable de connaître les tendances et les mégatendances pour y réagir en temps voulu et de manière adéquate. L'identification précoce de ces évolutions est donc une compétence essentielle. C'est pourquoi Festo a créé il y a plusieurs années déjà le Radar du Futur. L'observation régulière de différentes sources permet de relever les tendances et les mégatendances. Cette recherche de tendances constitue la première étape sur le chemin d'une gestion efficace de l'avenir. Une analyse détaillée devra ensuite déterminer si une évolution est réellement pertinente. Elle identifie les chances et les risques individuels que dissimule une tendance.

La pertinence ainsi que les chances et risques étant étudiées, un plan de route permet alors de décider s'il faut réagir ou non à une tendance et, si oui, de quelle manière.

Connecter la créativité

Tandis que dans le passé les bricoleurs pouvaient promouvoir tout seuls leur innovation et que le personnage de Geo Trouvetou était l'archétype de l'inventeur créatif, de nos jours ces performances individuelles sont devenues plus rares, car elles nécessitent des connaissances beaucoup plus diversifiées. Aujourd'hui, les innovations sont le fruit d'un travail d'équipe. Dans le contexte d'un monde devenant toujours plus complexe, il s'agit notamment, en utilisant différents instruments, de réunir différentes compétences spécialisées et aptitudes personnelles pour créer des innovations efficaces.

 On recherche des idées spécifiques dans le cadre de campagnes créatives. Une plate-forme d'idées interne permet de partager, d'évaluer et de commenter des idées, pareille aux réseaux sociaux modernes. Au-delà de l'organisation formelle, des experts internes issus de différents secteurs spécialisés de l'entreprise sont connectés entre eux en équipes virtuelles, appelées des champs d'innovation, qui sont pris en charge par des administrateurs définis qui initient, animent et structurent l'échange des compétences.

Outre la connexion thématique, la gestion systématique des interfaces entre les différents secteurs participant au processus d'innovation joue également un rôle capital. Des interlocuteurs définis et un échange régulier organisé constituent des instruments qui peuvent apporter leur soutien. Toutes ces initiatives favorisent l'interconnexion des esprits créateurs et créent la base à des innovations.

Innovation ouverte

En plus de la connexion interne, l'ouverture du processus d'innovation vers l'extérieur joue un rôle toujours plus important. De nos jours en effet, l'innovation apparaît de plus en plus aux interfaces entre les champs technologiques et exige des connaissances de domaines variés. Par conséquent, la gestion systématique du réseau externe et des partenaires coopératifs est décisive pour obtenir des résultats performants.

Au-delà de la gestion des réseaux, cette ouverture est soutenue par des instruments choisis, tels la mise en compétition externe des idées et les plates-formes d'innovation ouverte. Des instruments de l'innovation ouverte ont également été utilisés dans le projet de recherche « Wilpod » pour intégrer systématiquement au processus d'innovation des collaborateurs qui ne sont pas présents en permanence dans l'entreprise (formation, maternité et retraite partielle – appelés innovateurs partiels), de profiter de leur perspective interne et externe et d'exploiter ainsi des potentiels d'innovation encore inutilisés