Modules d'automatisation à supraconduction

Article du 27 février 2015 

Festo présente trois nouveaux projets sur la supraconduction

Les supraconducteurs permettent un déplacement en sustentation, sans contact – à faible consommation d'énergie et grande efficacité. Cette technologie ouvre de nouveaux horizons à des applications tout à fait innovantes et inimaginables jusqu'à ce jour en technique d'automatisation. Depuis plusieurs années, Festo étudie les supraconducteurs et leur application industrielle. Au salon de Hanovre 2015, Festo présente trois nouveaux concepts innovants.

Il existe déjà différentes solutions d'automatisation qui permettent de stocker et de transporter des objets sans contact. Seule la supraconduction permet une rotation spatiale de 360° dans n'importe quel sens – sans technique de régulation fastidieuse. En plus des secteurs classiques de l'automatisation, tels le transport en sustentation, peu gourmand en énergie, de pièces au cours d'un processus de fabrication, l'automatisation avec des supraconducteurs se fraie également un chemin dans des domaines qui semblaient encore impossibles ou du moins très difficiles à automatiser. Ainsi par exemple, la manipulation d'objets à travers des murs ou un transfert sans contact au-delà des limites du système sont tout à fait possibles. En 2015, avec SupraCycle, SupraHelix et SupraCarrier, Festo présente à nouveau trois nouveaux concepts du futur pour cette technologie.

SupraCarrier – Stockage et déplacement de rouleaux en sustentation

Montés à l'aide de supraconducteurs, deux cryostats, au-dessus desquels se trouvent deux rouleaux de transport magnétiques en sustentation, sont montés sur un arbre électrique. Sur les rouleaux repose un porte-pièces plat. L'arbre électrique déplace les éléments supraconducteurs en un mouvement de va-et-vient et, avec eux, le porte-pièces. Entre les supraconducteurs et les rouleaux en sustentation se trouve une protection avec des orifices à travers lesquels les rouleaux disparaissent lorsque les cryostats sont abaissés ; le porte-pièces repose alors sur la protection. L'unité de transport complète est exempte de lubrifiants et très simple à nettoyer : le couvercle protège les modules de l'automatisation contre les salissures, les rouleaux passifs sont faciles à retirés et peuvent être nettoyés hors de l'installation.

SupraCarrier – Stockage et déplacement de rouleaux en sustentation
SupraCarrier – Stockage et déplacement de rouleaux en sustentation

SupraHelix – Un arbre rotatif

Avec SupraHelix, deux cryostats sont disposés avec des supraconducteurs côte à côte sur un module rotatif. Refroidis au-dessous de leur température de saut, ils mettent en sustentation l'arbre magnétique dans un écart de huit millimètres, qui est alors suspendu sous eux. Ensuite, l'arbre est incliné à 40 degrés. Un entraînement électrique lui octroie un mouvement de rotation sans le toucher, de manière à ce qu'il puisse remonter des anneaux métalliques par le biais de son filetage. Le modèle exposé montre comment des pièces annulaires peuvent être acheminées d'une station d'usinage à l'autre. Cet arbre entraîné pourrait aussi être utilisé pour le polissage ou le meulage.

SupraHelix – Un arbre rotatif
SupraHelix – Un arbre rotatif

SupraCycle – Transfert sans contact

SupraCycle montre pour la première fois la transmission active d'un aimant permanent en sustentation d'un module d'automatisation à supraconducteur à l'autre. Trois cryostats orientables à 360° sont montés avec des supraconducteurs sur une plaque de base. Deux aimants sont gelés avec un écart de sustentation de quelques millimètres avec les supraconducteurs, puis ils sont transmis à tour de rôle d'un cryostat à l'autre. Une application possible résultant de SupraCycle est le transfert sans contact du porte-objets entre deux systèmes. Pour la première fois, des chaînes de processus de longueur quelconque deviennent possibles.

SupraCycle – Transfert sans contact
SupraCycle – Transfert sans contact

Pour visionner comment fonctionne la technologie des supraconducteurs :