Bâtiments et énergie

L’efficacité énergétique sur le papier et dans les faits

Bâtiments et processus de fabrication énergétiquement liés 

Les bâtiments sur le site de Scharnhausen qui occupe une surface de 66 000 m² utiles et qui accueille 1 200 collaborateurs ont l’objectif d’être autonomes en énergie. Pour réduire la consommation au minimum, les spécialistes de Festo ont choisi des solutions innovantes dans la conception des bâtiments et du site de production.

Gestion de l’énergie : le tout connecté

Gestion de l’énergie : le tout connecté

L’interaction énergétique entre l’équipement des bâtiments et les systèmes de production est soigneusement équilibrée au sein de l’usine technologique. Durant toute la phase de planification, tous les services techniques concernés étaient impliqués. Il a d’abord fallu analyser précisément les flux d’énergie afin de développer des concepts de connexion énergétique entre la production et les bâtiments. Des chercheurs de l’université technique de Braunschweig ont apporté leur soutien au processus en réalisant des analyses de cycle de vie et de rentabilité. Il en a résulté des niveaux de consommation réduits, à l’instar des coûts et des émissions.

Mesure d’économie d’énergie

La galvanoplastie est l’installation la plus énergivore. La surface des composants y est traitée par électrolyse. Les concepteurs décident volontairement d’intégrer cette opération dans l'usine. Une isolation ingénieuse des bassins permet d’économiser environ 15 000 m³ d’extraction d’air par heure ; l’installation de ventilation est équipée d’un échangeur thermique pour récupérer l’énergie.

La pressurisation de l’air est un autre gros consommateur d’énergie. Les niveaux de pression des différents réseaux sur le site ont donc été baissés respectivement de 8 à 6 et de 18 à 13 bars – une mesure de développement durable quand on sait qu’un simple bar de pression en moins se traduit par une économie de 5 % d’énergie.

Technique du bâtiment : une infrastructure flexible

Technique du bâtiment : une infrastructure flexible

Toutes les installations d’alimentation, comme les centrales thermiques, les chaudières, les installations frigorifiques, les stations de pompage ou les centrales d’air comprimé, sont hébergées dans un bâtiment séparé. Ce bâtiment distribue ensuite la chaleur, le froid, l’eau réfrigérée et l’air comprimé vers les niveaux de production.  Le système de conduites forme un réseau d’approvisionnement complet. Les structures de production peuvent ainsi être modifiées à tout moment – sans changer l’infrastructure du bâtiment.

Système de gestion central du bâtiment

Toute une série de données de consommation relatives au bâtiment et aux différentes installations est collectée en continu pour en assurer le bon fonctionnement. Elles convergent vers un système de gestion central.  Les installations y sont automatiquement commandées. Les éventuels dysfonctionnements peuvent ainsi être observés en temps réel sur un ordinateur ou une tablette afin d’y remédier le cas échéant.

L’efficacité des ressources a été mise au premier plan lors de la conception de l'usine. Ainsi, la chaleur produite par le fonctionnement des deux centrales thermiques, comme celle des machines de production est récupérée pour le chauffage et la production d’eau chaude. Un collecteur d’eau de pluie d’une capacité de 70 000 litres approvisionne les installations sanitaires et l’arrosage des espaces verts.