RoboThespian : une interaction fascinante

Article du 24 mars 2016 

Le robot humanoïde RoboThespian fonctionne avec des muscles pneumatiques de Festo

Que ce soit au Kennedy Space Center de la Nasa en Floride ou au centre des sciences phaeno de Wolfsbourg : les visiteurs s'entretiennent avec plaisir avec le robot humanoïde RoboThespian. Il va droit vers eux – avec des mouvements semblant tout à fait naturels. C'est possible grâce à une technologie de pointe signée Festo : le muscle pneumatique et les distributeurs piézoélectriques. Mesurant 1,75 mètre et pesant quelque 33 kilos, l'humanoïde a été développé par la société Engineered Arts Limited implantée à Penryn en Cornouailles anglaise.

Le robot humanoïde RoboThespian fonctionne avec des muscles pneumatiques de Festo

Selon sa programmation et son équipement technique, le RoboThespian peut s'entretenir activement avec son interlocuteur. D'où son nom : « thespian » est une ancienne désignation anglaise pour les acteurs. Doué d'un cerveau hors pair, il parle plusieurs langues et reconnaît les visages et les gestes.

Il suffit de lui dire certains mots clé pour qu'il démarre des réactions définies au préalable. Pour fournir des réponses et des remarques précises, il est en mesure d'utiliser tout seul des moteurs de recherche et de glaner des informations sur Internet. S'il est commandé par des humains via headset et tablette, il s'adresse même de manière ciblée à des gens. Désormais, il existe dans le monde entier plus d'une soixantaine de ces robots, qui suscitent un véritable engouement essentiellement dans les musées, les universités ou des expositions.

Un mouvement naturel avec des muscles artificiels

La majeure partie de sa mobilité anthropomorphe repose sur le muscle pneumatique Fluidic Muscle de Festo. Il s'agit d'un système de contraction à membrane, un tuyau souple avec des fils multifilament servant de renfort, qui est intégré à une structure en losange. Le système agit comme un muscle humain, se contracte et se détend – sans résistance au frottement ni couple de démarrage, donc sans broutage. Au total, ce sont respectivement deux et huit muscles pneumatiques de différentes tailles qui prennent en charge le mouvement des bras et des mains.

Le robot humanoïde RoboThespian fonctionne avec des muscles pneumatiques de Festo

Commande précise grâce à la technologie piézoélectrique

Les muscles artificiels sont commandés entre autres par des distributeurs piézoélectriques VEAB de Festo. C'est notamment dans des applications destinées à la régulation du débit et de la pression ainsi que comme distributeurs proportionnels qu'ils offrent de nombreux avantages par rapport aux électrodistributeurs classiques : ils sont de taille particulièrement petite, très légers, hautement précis, de très grande longévité, commutent extrêmement vite et nécessitent jusqu'à 50 pour cent d'énergie en moins. De plus, ils ne produisent pratiquement pas de chaleur perdue et fonctionnement quasiment sans bruit.

Ambassadeur de l'Industrie 4.0

RoboThespian est un exemple fascinant de la communication entre l'homme et la machine. Il incarne de manière impressionnante le futur potentiel de l'Industrie 4.0 : l'homme crée et programme la machine, qui réagit alors de façon largement autonome et flexible à son environnement.