Projet de recherche ENTOC

Modèles de comportement de composants pour la mise en service virtuelle  

Modèles de comportement de composants pour la mise en service virtuelle

Le processus d'ingénierie pour les usines est long et complexe. L'industrie automobile souhaiterait réduire sensiblement ce temps par une mise en service virtuelle des installations. Pour réussir, il faudrait une chaîne d'outils d'ingénierie continue avec des formats de description et des interfaces standardisés qui simplifient la planification, la conception, la programmation et la mise en service réelle, tout en économisant du temps et de l'argent. Festo travaille dessus en coopération avec Daimler et d'autres acteurs dans le cadre du projet de recherche ENTOC.

Pour la mise en service virtuelle, il est important de reproduire la réalité avec autant de précision que possible. On a également besoin de modéliser les composants qui seront intégrés dans la reproduction globale de l'installation. Ainsi peut-on éviter des collisions intempestives, optimiser le temps de cycle des processus et programmer au préalable les déroulements séquentiels. On peut même imaginer des scénarios pour simuler par exemple des erreurs dans le déroulement séquentiel des mouvements ou la programmation et ses effets. La mise en service est sensiblement plus aisée et moins coûteuse et le standard de sécurité pendant l'exploitation augmente.

Objectif du projet

Pour disposer des modèles requis des composants pour la mise en service virtuelle, Festo se consacre dans le cadre du projet de recherche à la description standardisée des composants en AutomationML. La standardisation contribue à rendre plus fluide la chaîne d'outils, à savoir les étapes successives dans le développement de produits qui nécessitent différents outils logiciels. Cela facilite et uniformise le processus d'ingénierie, et donc la mise en service virtuelle, et permet également à des composants de différents fabricants d'échanger des données sans problème.

Lors de la planification d'une installation, le concepteur pourra par exemple intégrer les reproductions numériques des composants dans son logiciel de conception. En se basant sur la description détaillée d'un système approprié, les experts Festo sont en mesure, avec leurs connaissances techniques spécifiques, de vérifier si les composants choisis sont adéquats et peuvent, le cas échéant, mettre le doigt sur un potentiel d'optimisation correspondant. De plus, il est possible ainsi de proposer les accessoires requis et, enfin, de fournir le modèle de comportement complet avec toutes les informations et données nécessaires à la mise en service virtuelle.

Démonstrateur

Un « poste de mariage » dans la production de Daimler sert de démonstrateur : c'est là que s'unissent carrosserie et bloc plancher. Pour la mise en service virtuelle de ce poste de production, Festo fournit des modèles de comportement de ses composants qui peuvent être chargés avec les composants d'autres fabricants dans le logiciel d'ingénierie et l'outil de mise en service virtuelle.

Ce modèle d'installation virtuel fonctionnel permet de réaliser, tester et optimiser des déroulements de programmes, des scénarios d'essai et de maintenance. La mise en service réelle est accélérée et l'installation disponible plus rapidement pour la production.

Autres acteurs du projet

Autres acteurs du projet

En plus de Festo AG, les acteurs suivants participent au projet :

Acteurs issus de l'industrie :

  • Daimler AG
  • EKS InTec GmbH
  • EDAG Production Solutions GmbH & Co. KG
  • tarakos GmbH
  • TWT GmbH Science & Innovation

Acteurs issus de la science :

  • Institut für Automation und Kommunikation e.V.

Le projet ENTOC est subventionné par le ministère fédéral de l'éducation de la recherche sous le numéro de référence 01IS16023E.

Dans le cadre de l'initiative de recherche européenne EUREKA, ENTOC a reçu le label ITEA 3. ITEA est un regroupement qui soutient des projets de R&D dans le domaine des systèmes et prestations de services exigeant des logiciels complexes. Le DLR de Bonn se charge du suivi des projets EUREKA allemands, et ainsi aussi de l'ITEA. En plus du consortium allemand, il existe un consortium suédois autour de VOLVO Trucks, qui se consacre également à la chaîne d'outils continue pour la mise en service virtuelle.