Sur la bonne voie, même sans pilotes

Article du 26 février 2021 

BionicSwift

Ils se déplacent de manière coordonnée et autonome dans un espace aérien délimité et maintiennent leur trajectoire de vol même face à des influences exercées par l’environnement soudainement changeantes telles que le vent ou l’ascendance thermique : les BionicSwifts.  Grâce à un GPS intérieur sur base radio doté de la technologie à bande ultra large (UWB), les cinq hirondelles artificielles de Festo ne peuvent pas dévier de leur trajectoire. Cela donne également un nouvel élan à l’intralogistique.

Ils ne pèsent que 42 grammes pour une longueur de corps de 44,5 centimètres et une envergure de 68 centimètres. Leurs ailes sont faites de lamelles en mousse ultra-légère, souples mais très robustes et sont superposées comme des bardeaux. Les BionicSwifts de Festo sont basés sur le modèle biologique de l’hirondelle et ont un plumage qui ressemble beaucoup à celui des oiseaux naturels.

Naviguer intelligemment dans l’espace aérien grâce à la technologie GPS

Le corps des hirondelles artificielles contient l’électronique nécessaire pour communiquer avec un système GPS intérieur sur base radio. Grâce à la technologie UWB, les oiseaux robot peuvent voler de manière coordonnée et sûre. À cette fin, plusieurs modules radio sont installés dans une même pièce. Ces noyaux se situent les uns par rapport aux autres et définissent l’espace aérien contrôlé.

De plus, chaque oiseau robot est équipé d’un marqueur radio qui envoie des signaux aux noyaux. Ces derniers peuvent alors localiser la position exacte de l’oiseau et envoyer les données recueillies à un ordinateur superviseur central, qui fait office de système de navigation.

L’interaction de l’ordinateur superviseur, du module radio et de l’objet volant permet aux hirondelles artificielles de naviguer de manière autonome et intelligente.
L’interaction de l’ordinateur superviseur, du module radio et de l’objet volant permet aux hirondelles artificielles de naviguer de manière autonome et intelligente.

Sur la bonne voie malgré les influences exercées par l’environnement

L’ordinateur superviseur peut être utilisé pour la planification des itinéraires, de sorte que les trajets préprogrammés donnent aux oiseaux leur trajectoire de vol. Si les BionicSwifts s’écartent de leur trajectoire de vol en raison d’influences exercées par l’environnement soudainement changeantes telles que le vent ou l’ascendance thermique, les hirondelles interviennent de manière autonome et corrigent immédiatement leur trajectoire elles-mêmes – sans aucun pilote humain.

La communication par radio permet une détection précise de la position par rapport aux obstacles, même si le contact visuel est partiellement interrompu. L’utilisation de l’UWB comme technologie radio contribue à garantir un fonctionnement sûr et sans problème.

Même en nuée, les BionicSwifts peuvent se positionner avec précision et voler de manière coordonnée.
Même en nuée, les BionicSwifts peuvent se positionner avec précision et voler de manière coordonnée.

Système de navigation 3D pour l’usine interconnectée de demain

Grâce à l’interconnexion intelligente de l’objet volant et l’itinéraire GPS, il se crée un système de navigation 3D tel qu’il pourrait être appliqué dans l’usine interconnectée de demain. La localisation précise des flux de matières et de marchandises peut, par exemple, améliorer les déroulements de processus et prévoir les pénuries. En outre, des robots volants autonomes pourraient être utilisés, par exemple, pour transporter des matériaux et ainsi optimiser l’utilisation du sol dans une usine avec leurs corridors aériens.